Aller au contenu

Toute la magie de Noël dans un livre de cuisine

Une review du livre Fortnum & Mason : Christmas & Other Winter Feasts

Marjorie Nguyen
Marjorie Nguyen
20 min de lecture
Fortnum & Mason - Christmas & Other Winter Feasts de Tom Parker Bowles

Table des matières

On vous a transféré cette newsletter ? Abonnez-vous ici ;-)

Vous avez raté la précédente newsletter consacrée aux 18 (!) livres à offrir ce Noël ? Retrouvez-la ici. Et maintenant, place à la magie de Noël.


Le livre en un coup d'oeil

Ma note : ⭐⭐⭐⭐ Un très beau livre avec des recettes alléchantes, mais aux instructions/proportions à ajuster en partie.
❤️ Ce que j'ai aimé : un des plus beaux livres que j'ai tenus entre mes mains ; la richesse des recettes ; le chapitrage original qui permet de couvrir toute la période de décembre et pas seulement Noël.
💔 Ce que j'ai moins aimé : des instructions parfois très précises et puis parfois pas du tout ; un test de recettes pas complètement concluant
👩‍🍳 Niveau de difficulté : intermédiaire, je dirais. Certaines recettes sont assez simples, notamment les salades et gâteaux, mais la plupart demandent un peu d'expérience et de temps.
🍮 Les recettes réalisées : 8 au total, globalement très bonnes même si j'ai du ajuster/affiner la plupart.


Hello à tous et à toutes ! :)

Vous ai-je raconté que l'un de mes meilleurs souvenirs de voyage est aussi le pire cauchemar de beaucoup de gens ?


En effet, l'un de mes meilleurs souvenirs à l'étranger n'est autre qu'un grand magasin en pleine période des fêtes, bourré de gens qui piétinent et avec une musique de Noël sirupeuse en boucle. Quoi, c'est votre définition de l'enfer sur terre, ça ? Bah voilà 😅

C'était en 2015, on avait organisé un week-end à Londres un peu à l'arrache avec des amis. Je vivais alors mon troisième Noël de commerçante. Ceux et celles qui font aussi la moitié de leur chiffre d'affaires annuel en un mois de sueur, de larmes et de papier cadeau savent de quoi je parle 😅 Donc autant vous dire que je n'avais pas passé beaucoup de temps à regarder les brochures touristiques.

Je m'étais juste noté de visiter un magasin à priori assez connu là-bas, dont je n'avais pourtant jamais entendu parler. C'était en plein centre de Londres, pas loin de la National Gallery, alors ça ne devrait pas être compliqué de faire un détour pour y jeter un oeil.

Mais j'avais à peine mis les pieds dans Fortnum & Mason que je savais que j'allais y faire plus que jeter un oeil : j'y suis restée deux bonnes heures, à me promener euphorique, grisée par tout ce que je voyais.

(J'avoue avoir tout oublié des oeuvres d'art de la National Gallery, mais je me souviens comme si c'était hier du rayon thé de Fortnum & Mason. Ca en dit long sur mes priorités dans la vie j'imagine... 😄)


Fortnum & Mason est resté à ce jour le plus beau grand magasin que j'ai eu l'occasion de visiter.

Certes le bâtiment historique était magnifique, la décoration superbe, les produits tous plus appétissants les uns que les autres.

Mais au-delà de ça, ce que le magasin, mais aussi le livre d'aujourd'hui, étaient parvenus à me vendre, c'était le fantasme de Noël.

sapin de noel
Le fantasme de Noël à plein régime | Photo by Alsu Vershinina on Unsplash


Le fantasme de Noël, c'est un Noël fait de sapins richement décorés de 2 mètres 50 de haut, avec des tables somptueuses prêtes à accueillir des mets plus raffinés les uns que les autres. Un Noël de gens qui patinent sur un lac gelé, de petits chaussons à motifs écossais, de bougies rouges qui ne s'éteindraient qu'au milieu de la nuit, et de neige tombant derrière les fenêtres d'un manoir dans la campagne anglaise. C'est en somme le Noël qu'on n'a jamais eu, qu'on n'aura jamais, mais qu'on porte tous dans notre inconscient collectif.

Et même si ce que j'avais sous les yeux n'était rien d'autre que le brillant savoir-faire commercial d'une maison fondée il y a 3 siècles... J'ai allègrement succombé à la magie. J'ai acheté cette irrésistible idée de Noël, sous la forme d'une boîte de biscuits qui était 5 fois plus chère qu'un paquet de Petit Lu. Et ça m'a rendue bêtement heureuse.

Quelques mots à propos de Fortnum & Mason :

Au-delà de l'imagerie de Noël qu'ils ont réussi à exploiter avec brio, Fortnum & Mason est également très ancré dans l'imaginaire britannique, bien plus que des Galeries Lafayette en France par exemple.

C'est sans doute dû à leurs liens historiques avec la famille royale, dont le magasin est toujours l'un des fournisseurs officiels.

A la longévité de leurs produits les plus emblématiques, comme leur gamme de thé ou les fameux hampers, des paniers en osier remplis de nourriture qui accompagnèrent des explorateurs aux quatre coins du monde.

La longue histoire du magasin est également étroitement imbriquée avec celle de la Grande-Bretagne. Le magasin cite évidemment quelques moments patriotiques, comme lorsque du beef tea fut envoyé à Florence Nightingale et ses hôpitaux pendant la guerre de Crimée, ou lorsque des hampers de ravitaillement parvinrent aux soldats sur le front pendant la Première Guerre Mondiale.
Par contre, le site raconte d'une façon étrangement fière le fait d'avoir exploité le thé d'Assam... 🤷

Bref, d'un point de vue culturel comme historique, découvrir l'histoire et l'influence du magasin est assez fascinant. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter les liens que je vous ai mis en fin d'article !

Fortnum & Mason - Christmas & Other Winter Feasts de Tom Parker Bowles


Ma critique de Fortnum & Mason : Christmas & other winter feasts


Comme beaucoup de livres que j'ai chroniqués dans cette newsletter, ce livre est bien plus qu'un assemblage de recettes. Mais pour une fois, il ne raconte pas les saveurs d'enfance de ses auteurs, ou leur héritage culturel.

Ce livre est aussi un produit fièrement britannique, l'incarnation d'une élégance et d'un bon goût toujours appréciables... Mais c'est aussi, et c'est ce qui m'a le plus dans le livre, un bel objet retranscrivant toute la magie de Noël.

🎄 La magie de Noël faite d'encre et de papier


Ca commence déjà avec cette couverture superbe qui reprend la couleur iconique du magasin, un bleu-vert baptisé "Eau de Nil" (bizarre, le "de" à la place du "du", mais bon).

Et quand on ouvre le livre et qu'on feuillette les premières pages, la magie opère de suite.

Les illustrations qui parsèment le livre y sont pour beaucoup. Si vous aimez le charme des illustrations de Noël à l'anglosaxonne - pensez aux Christmas cards de Rifle Paper Co par exemple, ce livre sera un régal pour vos yeux.

Fortnum & Mason - Christmas & Other Winter Feasts de Tom Parker Bowles


Ces dessins sont tirés des archives de la maison : ils avaient été imprimés pour la première fois dans les catalogues d'après-guerre de Fortnum & Mason. Ces derniers étaient des oeuvres d'art à part entière, de par la richesse de leurs illustrations, leurs typographies et leur couleurs exubérantes, ainsi que les bons mots qui les parsemaient. Ils se vendent désormais à prix d'or.

Je ne vous racontais pas des salades quand je vous disais il y a quelques semaines que c'était l'un des plus beaux livres de cuisine que j'ai tenus entre mes mains. La mise en page élégante et un brin nostalgique, l'alternance entre longs textes et recettes, illustrations joyeuses et photos de plats luxueux, et puis la douceur du papier... Que vous dire de plus ? D'un point de vue purement "livre", ce Christmas & Other Winter Feasts est parfait.

🎄 Des recettes pour toute la période des fêtes et pas seulement pour le réveillon


Le livre a également l'excellente idée de ne pas proposer des recettes seulement pour le repas de Noël, mais aussi pour tout ce qui vient avant et après.

Ainsi, l'ouvrage n'est pas organisé en entrées, plats et desserts... Mais en chapitres chronologiques. Il commence ainsi avec un chapitre faisant référence à la Guy Fawkes night du 5 novembre et se termine avec un chapitre intitulé "January Eating". Entre les deux ? Noël et le réveillon du nouvel an évidemment, mais aussi un chapitre intitulé "Skating" qui nous propose des recettes globalement hivernales, ou un autre consacré au Boxing day du 26 décembre, avec des recettes chics mais pas trop, le genre de belles assiettes qu'on pourrait servir à des invité(e)s resté(e)s plus longtemps que prévu.

J'ai particulièrement aimé les chapitres d'après-fêtes. Les recettes de "Waste Not, Want Not" recyclent les restes issus des recettes du précédent chapitre sur Noël. Quant à "January Eating", vous vous en doutez, il propose des plats de diète à manger après l'orgie des jours précédents.

Les recettes sont ainsi beaucoup plus variées qu'on ne pourrait le croire. Elles oscillent entre des salades, de bons gros plats réconfortants dégoulinants de fromage et des mets de luxe finement dressés, des gâteaux du quotidien et une sublime bûche forêt noire, des cocktails chics et des chocolats chauds revisités au butterscotch schnapps... Bref, le livre va bien plus loin que les attendus plats de fête ou "typés Noël", et propose des recettes qu'on aura envie de cuisiner tout l'hiver, à toutes les occasions, pour tous les profils, que ce soit vos invités de marque ou des enfants affamés en rentrant de l'école.

En nous embarquant ainsi pendant tout le mois de décembre et même les premiers jours de janvier, le livre nous rappelle que Noël est loin de se résumer au 25 décembre. C'est aussi l'attente dès les premiers jours de décembre, les joies de manger un plat réconfortant après une bataille de boules de neiges, de déguster un chocolat chaud les soirs d'hiver sous un plaid, ou la nostalgie des premiers jours d'après-fêtes, lorsqu'on doit remettre les décorations dans leurs cartons.

La magie de Noël, c'est aussi de nous rappeler ces rituels et précieux moments qui ont bercé notre enfance et qu'on continue à entretenir encore adultes. Ce que souligne le livre avec talent.

Fortnum & Mason - Christmas & Other Winter Feasts de Tom Parker Bowles


🎄 Le luxe à portée de pages...

Enfin, la magie de Noël, surtout quand elle est alimentée par un faste department store qui fournit la famille royale, c'est bien évidemment tous ces plats et produits de luxe.

Citons une tourte coq de bruyère et foie gras ("grouse and foie gras pie with blackberry chutney and malt gravy" p 71), un flétan au caviar ("halibut with caviar, parsley and vermouth butter sauce" p 151) ou encore un ceviche de Saint-Jacques ("scallop ceviche with stem ginger" p 269). Cette dernière recette est dans le chapitre "January eating", clairement les estomacs font la diète mais pas le portefeuille ! 😅

Et toujours sur la partie luxe, j'ai bien aimé découvrir les suggestions de boissons pour accompagner chaque mets. J'avoue qu'en tant que personne "normale" ("normale" signifiant ici que mon seul contact avec des manoirs anglais dans ma vie se résume aux livres de Jane Austen), je n'ai pu m'empêcher de sourire devant le luxe assumé de ces produits. Par exemple, pour la Prune and Almond Tart (p 213), on nous recommande en accompagnement le Fortnum's Tokaji Aszu (120 £ le litre !) ou une tasse de Rose Pouchong Tea (17 £ la boîte, mais qui est très jolie alors bon, on va dire que ça passe, hein).

Alors je vous rassure, le livre ne cause pas que caviar et thé de luxe. A part le chapitre sur le gibier, nombre de recettes sont faisables avec des ingrédients ordinaires. Ou des ingrédients qui sont certes onéreux, mais pas délirants non plus - à l'image des Saint-Jacques que je mentionnais quelques lignes plus haut, ou de desserts à base de fruits confits.

Est-ce que ces recettes sont plus banales ? Certainement pas, et c'est l'une des plus belles qualités du livre : même ces recettes avec des ingrédients plus abordables font tout autant rêver que leurs comparses luxueuses.

Déjà, par l'élégance des techniques demandées - citons un Wellington de champignon par exemple. Mais aussi et surtout par le bon goût qui infuse toutes ces recettes. A part quelques propositions plus contemporaines, les saveurs du livre sont majoritairement classiques, donc pas de grande surprise. Mais elles sont justes, séduisantes, et tiennent la promesse du faste d'un livre de recettes de Noël, à l'instar d'un feuilleté de panais avec une sauce aux morilles, ou un gravlax de saumon et au gin.

Tout ça pour dire que j'ai trouvé que les recettes présentaient un juste équilibre, entre ce qu'il faut de produits inaccessibles pour faire rêver, de plats de fête qu'on ne mangera certes pas tous les jours, mais qui restent faisables, et de plats plus "quotidiens" comme un curry de légumes ou des sausage rolls.

Enfin, Fortnum & Mason ne serait pas Fortnum & Mason sans quelques recettes typiquement britanniques, comme une clementine jelly, un toad-in-the-hole ou le fameux Fortnum's beef tea broth évoqué plus haut. Et même cela, c'est contribuer à une part de rêve pour nous autres, lecteurs et lectrices non britanniques.

Fortnum & Mason - Christmas & Other Winter Feasts de Tom Parker Bowles
Une recette de Suet Pudding au gibier, un plat typiquement britannique
Quand le fils de la désormais reine consort signe les textes d'un livre de cuisine...

Toujours sur la thématique so British, Tom Parker Bowles a signé tous les textes du livre : les introductions aux recettes et les textes sur les traditions de Noël et l'histoire de F&M.

A en croire les reviews du livre sur les sites des librairies online, nombre de lecteurs et lectrices anglo-saxons ont adoré sa prose. Et évidemment, qu'un membre de la famille royale, certes journaliste culinaire de son état, soit l'auteur des textes du livre, ça ne fait que renforcer l'aura britannique et chic de ce dernier.

Mais malgré les références et anecdotes prolifiques de ces textes, je n'ai pas été convaincue par l'écriture de Tom Parker Bowles, que j'ai trouvé ampoulée et faussement chaleureuse. J'ai donc lu quelques chapitres avant de laisser tomber les autres.
Ce n'est cependant pas quelque chose que je retiens contre le livre. Si les textes m'avaient plu comme aux autres lecteurs et lectrices, tant mieux. Sinon, ce n'est pas grave, il reste le plus important : les recettes.


🎄 ... Mais un luxe qui n'est pas à la portée de toutes les casseroles


L'accessibilité est peut-être l'unique défaut majeur du livre. C'est pourquoi il n'a pas remporté les 5 étoiles que j'aurais largement pu lui attribuer pour son magnifique travail de mise en page et la richesse des recettes.

Attention, quand je parle d'accessibilité, je ne parle même pas du fait que des ingrédients soient chers et que certaines recettes (1/3 je dirais) soient un peu techniques. Oui, ça exclue une partie des lecteurs et lectrices, mais comme le fait n'importe quel ouvrage de pâtissier(e) ayant pignon sur rue, qui demande spécifiquement du chocolat Valrhona et de la gousse de vanille qui coûtent la peau de fesses, et de maîtriser 350 gestes techniques pour faire un malheureux gâteau.

Ce n'est pas ça qui m'embête. Par exemple, que le chapitre sur les gibiers soit inaccessible pour le commun des mortels (à moins qu'un gars ne se pointe demain avec un faisan mort devant ma porte), moi ça me va. Déjà parce que je n'ai pas envie de dépouiller une bestiole au petit-déjeuner. Et ensuite, c'est normal d'avoir quelques recettes juste là pour faire rêver dans un livre de repas d'exception.

Et ensuite, le livre ne se considère pas comme un livre de recettes faciles. Pour réaliser un saumon en croûte, il n'y a pas de raccourci possible, c'est long et certainement un peu chiant, mais c'est comme ça.

Là où le livre pêche, c'est surtout au niveau des instructions des recettes. Elles peuvent être extrêmement précises par endroits, et trois lignes plus bas, passer sur des détails que je trouve pourtant importants. Il n'y a pas non plus d'astuces de cuisine, de mises en garde ou plus important encore, d'explications sur le pourquoi du comment, alors que le niveau de difficulté varie énormément d'une recette à une autre.

Le livre ne fait que mentionner rapidement dans ses acknowledgements Sydney Aldridge, l'executive chef de F&M. C'est lui qui a produit avec ses équipes les recettes du livre. Alors peut-on attendre du livre d'un magasin la même rigueur et le même degré d'attention aux détails que le livre d'un auteur ou une autrice dont le nom apparait sur la couverture du livre ? Non certes. Mais du coup, ça pêche un peu, surtout quand je le compare par exemple au livre dont je vais parler la semaine prochaine.

Et puis il y a le fameux truc qui nous agacent tous en cuisine : lorsqu'on suit les instructions à la lettre et que le goût ne tombe pas juste. J'ai du ou j'aurais voulu réajuster le goût de plusieurs recettes réalisées. Pour vous donner une idée, sur les 8 recettes testées, seules 2 peuvent être suivies à la lettre - et ce sont les recettes les plus simples évidemment.

Ce n'est pas extrêmement dramatique, comme ce que j'ai cuisiné était globalement bon, voire très bon. Mais du coup, je réserverai davantage l'ouvrage à des personnes qui ont un peu d'expérience en cuisine et qui sauront se baser autant sur leurs connaissances, leur intuition et leurs recherches sur Internet que sur le livre.

Fortnum & Mason - Christmas & Other Winter Feasts de Tom Parker Bowles


🎄 En résumé


Malgré cela, Christmas & Other Feasts est un livre superbe que je recommanderais volontiers, ne serait-ce que pour la beauté de l'ouvrage, la variété des recettes et le bon goût empreint de raffinement qui traverse tout le livre.

Je sais que si jamais j'ai besoin d'organiser un dîner élégant pour les amis de mes parents par exemple, en tout cas pour des personnes d'une génération au-dessus habituée à des plats classiques empreints d'un certain chic, je pourrais me référer au livre, même en dehors des périodes de fêtes.

Enfin, malgré le manque de précisions des recettes, ça reste si ce n'est le meilleur, au moins l'un des plus séduisants livres de recettes de Noël que j'ai trouvé dans mes recherches.

Pourquoi ? Parce que la plupart des livres de recettes de Noël se concentrent uniquement sur l'aspect pratique et des plats attendus : des recettes pour cuisiner sans stress, une flopée de biscuits en forme d'étoiles...

Tout ça c'est très bien. Mais ce que ce que F&M rajoute en plus, c'est cette fameuse couche de magie de Noël. Pas une magie de Noël un peu clinquante et surjouée à la Disney, mais une élégance et une nostalgie subtiles, qui découlent du charme visuel du livre, de son intelligent chapitrage, ses longues introductions sur les traditions de Noël, son luxe et son côté britannique assumés. La magie de Noël est un ingrédient aussi important que de la cannelle en poudre. Et ça, les concepteurs du livre l'ont bien compris.

Je dis ça, mais dans mes recherches, j'avais aussi repéré deux autres ouvrages en anglais qui auraient pu faire concurrence à ce livre... Mais ça, ça sera pour l'année prochaine 🙃


🥁 L'intermède musical 🥁


Pour en savoir plus

Infos du livre

Fortnum & Mason : Christmas & Other Winter Feasts - Harper Collins Publishers
304 pages | Septembre 2019 | 35.90 € | ISBN 9780008305017
🛒 Book Depository

Le livre n'a pas été traduit en français, donc let's go faire honneur à son anglais LV1 ;-)

Pour aller plus loin

Si vous voulez vous faire du mal, vous pouvez consulter la section de Noël de l'e-shop de Fortnum & Mason - oh la la, ces calendriers de l'Avent ! Malheureusement - ou heureusement pour le portefeuille ! ils ne sont pas livrables en UE, mais on peut au moins se rincer l'oeil. Ou vous pouvez regarder cette vidéo qui révèlent la décoration et les produits de Noël de cette année - bon, 35 minutes, c'est long, mais ça donnera une idée pour ceux et celles qui n'ont pas visité le magasin.

Enfin, je vous recommande de lire cet article pour en savoir plus sur l'histoire du magasin, et ce billet de la journaliste britannique Tanya Gold, qui décrit bien mieux que moi la fascination que peut exercer Fortnum & Mason.

My magic Fortnum’s moment
I admit I had a falling out with Fortnum & Mason a few years ago over its new brasserie on Jermyn Street. It replaced a restaurant that looked like a toilet-roll cover or wedding dress, and although I had never eaten there, I felt protective of it. Why was she blown away and on what […]

Les recettes testées - le repas de Noël

Pour l'anecdote, j'ai fait ce repas avec ma famille et des amis de mes parents... Début novembre ! Oui, ça se prépare longtemps à l'avance une newsletter 😉 Je n'oublierai pas la réaction étonnée de la caissière devant cette dinde, un énorme bestiau de quasi 8 kgs, alors qu'ils n'avaient pas fini de ranger les décos d'Halloween ! 😅

D'emblée, je vous présente mes excuses pour ces photos globalement très MOCHES - déjà, je n'ai pas pu prendre les photos en lumière naturelle, donc c'était foutu d'avance. Mais en plus je suis décidément incapable de recevoir ET de prendre des photos en même temps... Heureusement que ma tante était là pour en prendre quelques unes.

Donc les ami(e)s, il faudra me croire sur parole quand je vous dis qu'une recette était bonne et présentable !

repas de noel - apéritifs saumon, poires, fromage
Une table issue des années 90 haha ! Les deux entrées sont présentées ci-dessous, et y'avait un pâté de campagne pour l'esprit charcutier hein


Poached pears with Stilton and truffle honey - p 129

Une très chouette recette pour l'apéro, certes avec des saveurs qui sortent des années 2000 - poires, miel et bleu. Mais c'était efficace et tellement facile à faire ! A noter d'ailleurs que les poires sont pochées dans du vin style vin chaud de Noël, et c'était l'un des meilleurs vins chauds que j'ai bus !

Je n'avais évidemment par le truffle and honey Stilton de la maison que suggère le livre. Donc je l'ai remplacé par de le fourme d'Ambert bien de chez nous, et c'était très bien aussi.

Fortnum & Mason - Christmas & Other Winter Feasts de Tom Parker Bowles
Le gravlax d'après le livre - à comparer avec mes bouchées plus haut haha


Gin, orange and coriander gravadlax - p 248

Une bonne recette... Une fois qu'on a mis tous les éléments ensemble ET qu'on a procédé à quelques réajustements maison 😅 Je vous ai mis la photo du livre parce que moi aussi j'aurais aimé présenté mon gravlax comme ça, et pas faire des canapés façon années 2000, hein ! Mais c'aurait été impossible tellement le goût du poisson seul m'a surprise : c'était très salé et assez astringent. Donc impossible de le présenter tel quel comme sur la photo. Je l'ai monté en bouchées pour être sûre que mes invité(e)s aient un goût équilibré avec le pain et la crème de raifort. Le livre propose aussi un slaw de carottes et de coriandre qui aurait été aussi intéressant, ne serait-ce que pour ajouter un côté croquant, mais j'ai passé outre par... Manque de temps 😅

Par contre, la recette était bizarre : 100 g de baies de genièvre (juniper berries), pardon ? Ducros, les baies de genièvre, il me les vend par fioles de 28 g, donc je doute qu'on ait besoin de 4 fioles pour 500 g de saumon 🤷‍♀️ Du coup, j'ai mis 2 tbsp, on sentait un peu les baies de genièvre, mais pas assez à mon goût. Mais il y avait peut-être un juste milieu entre 2 cuillères à soupe et 100 g...

Enfin, un élément m'a un peu agacée : la horseradish cream était indispensable à l'équilibre de la bouchée, SAUF qu'il n'y a pas de recette dans le livre ! On nous dit juste : "serve it [the gravadlax] with the pepper slaw, or simply on rye toasts with horseradish cream". Mais si on s'est cassé les pieds à faire un gravlax nous-mêmes, et qu'en plus on est dans un livre de recettes chics, la moindre des choses est de proposer une crème de raifort maison, non ? Alors elle est où la recette ?!

Bref.


Roast Turkey with all the trimmings - p 157

Cette recette illustre bien ce que je disais à propos du livre, comme quoi il peut être à la fois très précis et juste, tout en omettant des précisions que je trouve importantes et qui peuvent préjudiciables pour des débutant(e)s.

Par exemple, la recette donne pas mal d'instructions justes pour réussir la cuisson de la dinde. Et j'ai bien aimé l'idée de farcir les cuisses avec une partie du stuffing. Déjà c'est très bon ; ensuite c'est assez classe quand vous présentez ces tranches sur le plat ; et enfin, ça permet à tous les invités d'avoir un morceau de cuisse.

Mais je n'ai pas pu m'empêcher d'être étonnée par plusieurs choix de cuisine dans la recette. Par exemple, on n'assaisonne pas la cavité de la dinde ? Ni les cuisses cuites séparément ?

Quant à la sauce, les instructions sont assez succinctes alors que réussir une sauce est tout sauf évident.

Au final, le plat était absolument délicieux, c'était notre première dinde rôtie et malgré les sueurs froides que m'a données le poids de la bête, la cuisson était en toute absence de modestie parfaite. Un succès sans doute du à un peu de chance (?), la recette du livre, mais aussi à nos recherches et notre intuition 😙

Un follow-up pour les abonné(e)s payants !

Les abonné(e)s payants recevront une newsletter bonus dimanche, où je raconterai notamment les étapes de cuisson de la dinde, la recette du stuffing, les étapes auxquelles prêter attention, et comment réussir la cuisson de sa sauce. Vous aurez ainsi toutes les clés pour réussir à votre tour votre dinde de Noël, j'espère !

Roasted squash, feta and pine nut salad - p 196

Une chouette recette aux accents méditerranéens, voire Ottolenghiens 😉 qui n'aurait pas détonné sur un feed Insta. L'acidité du citron et la saveur anisée du fenouil me paraissaient intéressantes pour contrebalancer le côté très riche de la dinde. C'est aussi une façon un peu plus originale de cuisiner un légume bien de saison, la courge.

Une recette pour le coup vraiment simple, et qui apportait une touche d'originalité à un repas autrement assez traditionnel.


Les recettes testées - avant et après le repas de Noël


Turkey and Gruyère croquettes - p 229 et Hot chocolate with Sloe Gin - p 124

J'ai aussi fait l'une des recettes tirées du chapitre "Waste Not, Want Not" parce qu'évidemment, il me restait littéralement TROIS TONNES de dinde après le repas.

J'ai bien aimé ces croquettes, très baby food régressive. Là aussi, j'ai rajouté une étape à la recette : imaginez des croquettes faites à partir d'un mélange de morceaux de dinde, de patates cuites émincées, de fromage râpé et d'une Béchamel... Même si cette dernière est épaisse, je doute qu'une heure de prise au froid dans le frigo suffise pour que ça tienne. Du coup, j'ai préféré me la jouer safe : j'ai formé les croquettes et les ai laissées prendre au congélateur. C'était ainsi plus facile de les passer à la panure et de les frire.

Quant au chocolat chaud... Ah quelle folie ! On aurait dit du Mon Chéri liquide mais en mieux 😋 Rien que d'écrire ces mots, j'en ai envie de nouveau. Donc je vais me dépêcher de terminer d'écrire cette newsletter pour m'en servir un petit verre, histoire de ne pas passer pour une alcoolique à 15h.

Bonus : Festive Fruit Cake - p 99 et Marmalade Bread and Butter Pudding - p 111

Fruit cake - Fortnum & Mason - Christmas & Other Winter Feasts de Tom Parker Bowles
Un glaçage qui part en sucette


Je n'avais pas envie que cette newsletter soit trop longue - bon, elle l'est quand même... Donc vous retrouverez mon expérience sur ces deux recettes sur Insta vendredi ! Mais sachez que là aussi, c'était bon mais un chouille mitigé.


Vous avez aimé cette newsletter ? Alors n'hésitez pas à la partager !

Je partage sur les réseaux sociaux

Twitter | Facebook | WhatsApp


La suite des réjouissances


Les abonné(e)s payants recevront donc une newsletter "follow up" ce dimanche, avec la recette de la dinde et tous mes conseils pour la réussir. J'y mettrai aussi quelques indications sur les autres plats, ainsi que ce qu'on a fait avec les restes, qu'on a mangés pendant UNE SEMAINE ENTIERE, même en en donnant une énorme partie des restes au congélateur de mes parents et à ma tante 😱 Il y aura aussi pas mal de photos expectations vs reality : si vous trouvez la présentation de vos plats moche, je n'ai qu'une chose à dire... Vous n'avez pas encore vu les miens 🤣

Si vous n'êtes pas encore abonné(e) à la version payante et que vous avez envie de découvrir tout ça, vous savez ce qu'il vous reste à faire ;-)


Le mot de la fin

J'espère que cette newsletter vous aura plu !

Pour rappel, le concours sur Insta pour remporter un livre de recettes de bûches de Noël est toujours en cours 🎄

Je suis en train de boucler en parallèle la newsletter de la semaine prochaine, dont la première partie prend une tournure plus personnelle que prévue, un peu en forme de bilan. Il est finalement possible que les abonné(e)s gratuits reçoivent cette première partie, comme j'aimerais que vous puissiez tous la lire, comme elle en dit long aussi sur mes intentions pour cette newsletter. La primeur de la critique du livre et du test des recettes sera par contre réservée aux abonné(e)s payants.

Voilà voilà ! Si jamais vous devez aller piétiner dans des magasins prochainement, je vous dis bon courage, en essayant de vous insuffler un peu de mon amour pour le shopping de Noël 😉

Des bises, et à la prochaine missive !
Marjorie

Critiques de livres de cuisine

Marjorie Nguyen

La journée, je fais des pâtés. La nuit, j'écris.

Commentaires


Articles Similaires

Abonnés Publique

Mon avis sur Comment j'ai dégusté mon gâteau de Marion Thillou

Une critique du livre de Marion Thillou paru aux Editions First, où on apprend à analyser sa dégustation de pâtisseries

Mon avis sur Comment j'ai dégusté mon gâteau de Marion Thillou
Abonnés Publique

[1 livre, 1 recette] Un livre de cuisine cool à moins de dix balles, ça existe ?

Spoiler alert : la réponse est oui

Apérikif, 60 recettes à partager de Clara Vucher - Editions Ulmer
Abonnés Publique

[Je teste vos livres de cuisine préférés] Ep. 1 : Ecosse d'Aurélie Bellacicco et Sarah Lachhab

Mon avis sur le livre de cuisine écossaise d'Aurélie Bellacicco et Sarah Lachhab

Ecosse : avoine, haggis & cranachan d'Aurélie Bellacicco et Sarah Lachhab