Aller au contenu

[Guide d'exploration de la bouffe] partie 1 : Librairies et maisons d'édition indépendantes

Marjorie Nguyen
Marjorie Nguyen
8 min de lecture
[Guide d'exploration de la bouffe] partie 1 : Librairies et maisons d'édition indépendantes

Table des matières


Comme promis depuis hum, plusieurs mois 😄 Voici la première partie d’un Guide d’exploration de la bouffe consacrée aux librairies et maisons d’édition indépendantes - les parties 2, 3 et 78 devraient aborder les magazines et les fanzines, les comptes Instagram, les newsletters, les podcasts… Bref, on a de quoi faire !

L’idée : partager avec vous les sources qui me permettent de découvrir de nouveaux livres de cuisine ou portant sur le vaste sujet de la bouffe. C’est aussi une façon de lever un peu le voile sur ce qui trame derrière l’écran ;-)

Pour ceux et celles qui auraient la flemme de scroller, j’ai pensé à vous 🤭 Sur mon Insta, vous retrouverez des guides avec les mêmes recommendations, ce qui vous permettra d’accéder directement aux Insta des librairies et éditeurs listés dans cette newsletter.


Les librairies spécialisées cuisine (par ordre alphabétique) :

Appétit (Paris) :

Une librairie-galerie de bon goût située par loin de Ferrandi. J’aime bien consulter de temps à autres leur sélection de livres sur leur site Internet, qui liste pêle-mêle livres de recettes et revues, en français et en anglais. Leur Insta est également de très bon conseil.

Pépites découvertes : DÉSIRÉE, pâtisser, cultiver, fleurir ; The Wurst! The Very Best of German Food

La Librairie Gourmande (Paris) :

Est-il encore besoin de présenter LA librairie de référence en livres de cuisine ? Vous y trouverez évidemment tous les livres de recettes possibles et imaginables, mais je suis surtout fan de leur newsletter, hyper complète, et de leur offre exhaustive en revues et essais sur la nourriture et la cuisine (histoire, socio, etc.)

Pépites découvertes : Poulorama ; The origins of cooking

Omnivore Books (San Francisco) :

Ma destination préférée pour l’édition culinaire anglosaxonne. Je consulte régulièrement leur section New Books pour découvrir les nouveautés, mais aussi pour faire des recherches sur un pays ou une cuisine particulière. Ils ont un catalogue de fou, avec des pépites qui ruineraient le portefeuille de n’importe quel book nerd.

Je vous donne un exemple, quand j’ai recherché le livre Filipinx, les résultats m’ont remonté la bagatelle de 20 livres (!) sur la cuisine philippine, qui vont de la communauté philippo-américaine à un essai vintage en passant par des trucs encore plus pointus, comme une célébration du café au Philippines ou des recettes pour des repas de fêtes.

Pépites découvertes : Natural Flava ; Whetstone Magazine

Les Saisons (Tours) :

Une librairie-caviste que j’ai découverte sur les réseaux, au joli concept mêlant bonnes bouteilles et livres de cuisine et sur le vin. J’aime bien suivre le compte Instagram, pour leur sélection avisée en livres de cuisine, agrémentée de quelques pépites vinicoles. Et en plus, ils sont super sympas : quand j’avais demandé à la volée des idées de recettes de céleri, ils m’ont gentiment envoyé un paquet de recettes extraites d’un livre consacré au dit légume 🙏

Pépites découvertes : Les coureurs d’épices ; Canard laqué / Canard au sang : Dialogue culturel entre les cuisines chinoise et française

Mais aussi :

  • La galerie Yvon Lambert (Paris) : bien connue pour sa belle sélection en livres d’art, mais qui comprend aussi quelques livres et revues sur le thème de la bouffe. Ils ont notamment des titres un peu rares comme les hors-série culinaires d’Apartamento ou le Magazine F.
  • La librairie Les Nouveautés (Paris) : une de mes librairies généralistes préférées de Paris, ils ont un regard très affuté en littérature avec une belle sélection en édition indépendante. Leur rayon cuisine est aussi de très bon goût - c’est chez eux que j’ai redécouvert les livres des éditions Le Sureau par exemple.
  • Bautier (Bruxelles) : je crois que je les avais découverts grâce à Vendredi, le cookbook de la créatrice elle-même, Marina Bautier, mais je suis aussi tombée amoureuse de leur goût pointu en livres de cuisine, avec notamment une sélection restreinte mais élégante de livres anglo-saxons.
  • Et en VO, Bold Fork Books (Washington D.C.), Kitchen Arts and Letters (New York), Now Serving (Los Angeles) : trois librairies spécialisées américaines qui sont en fait assez complémentaires comme elles ne font pas forcément les mêmes recommandations sur les réseaux sociaux. J’ai découvert pas mal de livres, de recettes ou plus généralement sur le thème de la bouffe, simplement en les suivant sur Instagram.


Les maisons d’édition indépendantes (par ordre alphabétique) :

Je n’ai pas mis de photos afin de ne pas alourdir la newsletter, mais je vous enjoins évidemment à cliquer sur les liens pour avoir les visuels des livres !

Les Editions de l’Epure :

On connait bien entendu les Editions de l’Epure pour “10 façons de le préparer”, sa jolie collection de petits livres de recettes colorés aux thématiques parfois surprenantes, incongrues ou poétiques - par exemple, le mastic de lentisque, l’eau de mer ou la Worcestershire Sauce. Mais quand on fouille leur catalogue Cuisine et Vin, ils ont aussi quelques autres titres qui intriguent, comme De rades en comptoirs de Patrick Cadour, qui propose “150 recettes provenant de tous les coins du monde, illustrées d’histoires de mer et de marins”, ou encore Canard laqué, Canard au sang de William Chan Tat Chuen, qui explore “les similitudes et les ressemblances entre les cuisines chinoise et française” en 70 recettes. Ces deux livres sont dans ma wishlist !

Kéribus Editions

Voilà ce que raconte Kéribus éditions sur leur site :

Le but n’est pas tant de créer des livres de recettes (il y en a déjà beaucoup), que de procurer du plaisir à feuilleter, éplucher, lire, cuisiner, manger et s’ébaubir devant un poulet bien rôti.

Et ça se ressent en feuilletant leurs livres, qui sont tous aussi beaux que gourmands, racontent autant des histoires que des plats, et piochent dans divers formats, du plus ou moins classique livre de recettes à l’essai ou la BD, en passant par… Le livre de coloriage.

Les livres qui ont attiré mon attention : 100 Coolglofs de Sonia Verguet (le titre, j’adore !) ; Un orage par jour, un roman graphique d’André Derainne inspiré de son séjour au Vietnam ; et bien entendu Kalamata des frères Chantzios, dont les promesses de paysage ensoleillé et la couverture reliée dans un bleu profond m’ont fait rêver pendant des mois.

“Editeur de gastronomie” (j’aime beaucoup l’expression), Menu Fretin propose autant des essais que des livres de recettes ou même un “journal stochastique sur l’alimentation” qui, cerise sur le gâteau, est gratuit.

Mais ce sont surtout leurs deux revues qui ont attiré mon attention : #appert qui se penche sur les conserves et Ceres, consacrée à “l’imaginaire des céréales”. Moi qui ne suis pas particulièrement passionné par l’un ou l’autre des sujets, je ne peux m’empêcher d’être titillée par ces sommaires où on passe du couscous à des bières sauvages ou des raviolis noirs. Autre titre qui m’a intriguée : Le Diable au porc de Monique Zetlaoui, qui explore les interdits alimentaires autour du cochon (sujet qui ne peut manquer de m’intéresser en tant qu’apprentie charcutière !).

Nouriturfu

Lorsque je vendais encore des livres, je me souviens que j’avais été ravie de découvrir cette maison d’édition, à l’époque avec Spaghetti Wars. Enfin des petits essais décontractés sur la bouffe, instructifs sans être pompeux, avec des couvertures colorées qui attirent le regard… C’était une bouffée d’air frais. Depuis, Nouriturfu a ajouté à son catalogue pas mal d’essais axés nourriture et féminisme notamment, que vous connaissez sans doute déjà comme le salvateur Cheffes de Vérane Frédiani et Estérelle Payany ou Steaksisme de Nora Bouazzouni.

Un titre qui m’intrigue en particulier ? Une parution récente autour de la bière, intitulée Maltriarcat – Quand les femmes ont soif de bière et d’égalité, écrit par Anaïs Lecoq.

Les Editions Papier

Micro-maison d’édition installée au Pays Basque et née pendant le confinement, les Editions Papier ont notamment édité deux guides au graphisme élégant et à la fabrication au cordeau (papier de qualité, impression locale), Pinard, consacré au vin vivant, et Popote, un “guide unique de balades et de recettes nomades”. Je veux, tout simplement.

La Plage

Personnellement, je ne suis pas une grande fan de la majorité des livres de cuisine végétarienne sur le marché, pas pour des raisons de qualité éditoriale, certains livres semblent très bien faits, mais pour une pure question de goût. Mais si je reprenais ma casquette de libraire et qu’on me demandait des livres sur le sujet, je penserais immédiatement à La Plage qui reste pour moi la maison d’édition de référence pour ce qui est de la cuisine végétarienne et végan grand public, notamment dans la veine joli petit livre pratique.

Un de leurs récents ajouts au catalogue m’a ceci dit donné envie pour moi-même : Cuisines d’Afrique de Marie Kacouchia, comme ces dernières ne sont pas forcément ce à quoi on pense quand on dit cuisine végan, et c’est tant mieux qu’on leur consacre un livre !

Racine (Belgique)

J’ai voulu mettre l’accent sur les maisons d’édition indépendantes spécialisées cuisine, mais je mentionne quand même Racine, qui, même si c’est une grosse maison généraliste, n’est pas très connue en France, alors qu’il y a pas mal de livres qui ont l’air très sympas dans leur catalogue cuisine. Par exemple, Un livre de recettes du restaurant Graanmarkt 13 de Seppe Nobels, à Antwerp ; De la terre à l’assiette qui, à travers 50 recettes, se fait l’ambassadeur du terroir wallon et ses éleveurs ; ou encore San, un livre de cuisine centré sur le bol et la cuillère du chef Sang Hoon Degeimbre.

Sh-Op Editions (Belgique)

Toujours chez nos voisins Belges, Sh-Op éditions est une maison d’édition découverte grâce à Insta. Peu de livres, mais du beau sujet et du bon goût, avec notamment Du safran & des roses, de Sara Alinaghian, sur la cuisine iranienne ; La Wallonie à pleines dents de René Sépul (auteur et fondateur de la maison) qu’on aurait envie d’acheter ne serait-ce que pour la jolie couverture illustrée ; et enfin, A Cozinha do Joaquim, qui a l’air d’être un superbe livre de cuisine portugaise en plus d’une sacrée histoire sur un parcours de vie.

Le Sureau

Je confesse être allergique aux livres de cuisine sans photos 😅 Mais je pourrais faire une exception pour la collection trop mignonne “Je vous aime” des éditions du Sureau, où chaque ouvrage consacré à un ingrédient est joliment illustré et vient avec une petite couverture en plastique, comme les cahiers de notre enfance. Il y a un petit côté nostalgique dans ces livres qui donne envie de tous les collectionner !

(J’en profite pour également vous conseiller les livres “Tout est bon dans…” de Rue de l’Echiquier, un peu sur le même principe du petit livre mono-produit illustré, avec un graphisme plus contemporain).

Les Editions Vous Etes Ici

Un adorable catalogue - si, si ! - où le livre de recettes est croisé avec le livre illustré jeunesse et le livre-objet. Vous y trouverez donc de jolis albums où des poireaux et des tomates se baladent au fil de saisons, mais aussi des cartes postales recettes ou des coffrets-recettes thématiques. C’est bien fait, mignon et ludique !




J’espère que ce guide vous donnera des idées de lecture ! Si jamais vous souhaitez conseiller aux abonné(e)s et à moi d’autres librairies ou maisons d’édition spécialisées bouffe, n’hésitez pas à le faire en commentaire.

Je vous dis à la semaine prochaine pour la partie 3 de la série sur Ottolenghi, avec les recettes testées… Et vous pourrez récupérer pas mal d’idées de plats, c’est promis ;-)

A mercredi prochain, des bises et encore merci de me lire !

Marjorie


Hophophop, avant de partir ! Si vous êtes sur les réseaux, n'hésitez pas à me suivre sur Instagram pour moult photos de plats et un aperçu des coulisses ;-)

Et n'hésitez pas à partager cette newsletter autour de vous ou à vous abonner si ce n'est pas encore fait ! Chaque partage et chaque abonnement sont un formidable coup de pouce 🙏

Guide

Marjorie Nguyen

La journée, je fais des pâtés. La nuit, j'écris.